Portraits de nos bénévoles

Josée Parenteau (Section Estrie)

« Mon plus beau cadeau de Noël, je l'ai reçu le 21 décembre 2005 », affirme Josée Parenteau qui souffrait tellement qu’elle a été acceptée sur la liste de transplantations d'urgence pour être greffée en priorité, une exception rare pour une greffe rénale.

Une famille a accepté que les organes de leur être cher qui venait de disparaître puissent bénéficier à des personnes en attente de greffe et ainsi transmettre la vie. Josée a donc reçu un rein, le plus beau des cadeaux pour commencer une nouvelle vie.

« J'aimerais dire à toute la population que signer sa carte d’assurance-maladie, pour être éventuellement donneur d'organes, est un geste qui sauve vraiment des vies », mentionne Josée qui est consciente qu’elle ne serait plus de ce monde si elle n’avait pas bénéficié d’une greffe rénale malgré la peine immense de la famille du donneur.

Elle avoue penser et parler tous les jours à son donneur depuis la greffe. Donner un ou des organes à sa mort fait en sorte que la personne décédée n'est jamais oubliée non seulement par sa famille, mais aussi par la famille du greffé.

Josée Parenteau est une des artisanes de la relance de la section Estrie de la Fondation où elle agit à titre de présidente depuis 4 ans. Elle est aussi présidente des comités organisateurs du souper-bénéfice Jean-Jacques Bégin et de La Marche de la Fondation et aussi membre du conseil d'administration de la Division du Québec. La détermination, l'espoir et l'engagement de Josée sont une réelle source d'inspiration pour tous les bénévoles et employés dans la poursuite de la mission de la Fondation.

Dr Damien Bélisle (Section Saguenay)

Le Dr Damien Bélisle est chef du service de néphrologie du CSSS de Chicoutimi et président d’honneur de La Marche du Saguenay depuis 4 ans.

Approché par la Fondation pour être porte-parole de La Marche, il voyait dans ce rôle une formidable occasion de sensibiliser les patients à la dialyse péritonéale à domicile et le public aux réalités des maladies rénales. En effet, dans un souci de toujours penser au bien-être des patients, le CSSS de Chicoutimi incite les patients à recourir à la dialyse à domicile qui leur procure plus de liberté et d’autonomie en plus de représenter une économie majeure pour le système de santé.

« Au Saguenay, 40 % des patients en insuffisance rénale suivent leur traitement de dialyse à domicile. Dans un contexte de constante augmentation du nombre de personnes souffrant de maladies rénales, c’est un choix régional que nous avons fait grâce à de la sensibilisation auprès de nos patients », indique le Dr Bélisle.

La sensibilisation sera au cœur des gestes posés durant La Marche. « Notre but est de montrer que la Fondation existe auprès du public et que les patients se retrouvent avec un soutien moral », précise le Dr Bélisle qui tient à souligner le travail exceptionnel que fournissent les bénévoles pour qu’un événement comme La Marche puisse se réaliser.

« Les patients sont isolés même quand ils ont un réseau et une famille. Ça leur fait du bien de rencontrer des personnes qui connaissent les mêmes réalités de la maladie rénale et les mêmes conditions de vie », mentionne le Dr Bélisle.

En 2013, le CSSS de Chicoutimi accueillera deux nouveaux néphrologues dont un travaillera sur le suivi des greffés. « Nous voulons nous impliquer davantage dans la transplantation et de don vivant », confie le Dr Bélisle qui souhaite la mobilisation d’autres médecins de la région pour faire rayonner La Marche et les actions de la Fondation.

Le Dr Martin Plaisance (Section Estrie)

Le Dr Martin Plaisance est néphrologue au Centre hospitalier de Sherbrooke depuis 1999 et professeur agrégé au département de Médecine de la faculté de Médecine de l’université de Sherbrooke.

Le Dr Plaisance participe, depuis plusieurs années, à la partie d’huîtres de la section Estrie de la Fondation et soutient son action.

Il est contacté au début de l’année 2010 par Josée Parenteau, présidente de la section Estrie, pour lui demander de s’impliquer dans l’organisation de l’édition 2010 de la partie d’huîtres.

« L’organisation d’une levée de fonds demande beaucoup de temps et d’implication mais c’est une réelle récompense en bout de ligne. Nous savons que le fruit de nos efforts va directement aux personnes atteintes de maladies rénales », indique le Dr Plaisance.

Pourquoi s’implique t-il autant avec la Fondation ? Parce qu’elle finance la recherche. Plusieurs de ses collègues ont reçu des subventions de La Fondation canadienne du rein et même si son effet ne se fait ressentir que plusieurs années après, la recherche représente pour le Dr Plaisance une réelle opportunité d’améliorer la vie de milliers de personnes souffrant de maladies rénales.

Nelson Bellavance (Section Abitibi-Témiscamingue)

Nelson Bellavance, bénévole très actif depuis 10 ans à la Fondation, est devenu président de la section Abitibi-Témiscamingue en 2003.

Né avec un seul rein, il est atteintd’une insuffisance rénaledepuis l’âge de 17 ans. En 1998,à 50 ans, Nelson Bellavance apprendque son rein malade nepourra plus fonctionner correctement sans un traitementde 4 heures de dialyse, 3 jours par semaine. Après12 ans de dialyse et 15 opérations lourdes subies depuisses 17 ans, Nelson Bellavance est plus que jamais uneforce de la nature.

« Certaines personnes que j’ai rencontrées au centre dedialyse ne peuvent se déplacer sans fauteuil roulant. J’aicette chance unique d’être autonome et de me déplacerlibrement malgré les inconvénients de la maladie »,affirme Nelson Bellavance, qui regarde toujours le boncôté des choses.

Avec l’aide précieuse de Lévi Trottier ainsi que de 230 bénévoles, Nelson Bellavance organise au moisde mars la Campagne porte-à-porte pour la sectionAbitibi-Témiscamingue de La Fondation canadienne durein et collecte 50 000 $ chaque année.La Fondation canadienne du rein ne peut que se féliciterd’avoir à ses côtés un tel bénévole, exceptionnel, qui a,mentionnons-le, parcouru 4 500 kilomètres à bicyclettedurant l’été 2010.

Nicole Therriault (Section Outaouais)

Depuis 2003, Nicole Therriault est infirmière ressource en don d’organes et de tissus à l’hôpital de Hull (CSSS de Gatineau). Son rôle est d’apporter le soutien voulu au patient et à sa famille en les accompagnant pendant le processus décisionnel. Une fois une décision éclairée prise, elle leur apporte un soutien psychologique, moral et une présence physique.

Contactée par La Fondation canadienne du rein en 2004, elle devient spécialiste du don d’organes et de tissus à la section Outaouais-Québécois. Depuis lors, elle est membre du comité de sensibilisation du public aux dons d’organes et de tissus de la Fondation.

Outre la formation sur le don d’organes qu’elle offre aux infirmières en dialyse de l’hôpital de Hull, elle s’implique entièrement, toujours à titre de bénévole, dans les différentes activités de la section.

« Depuis 2004, nous organisons un tournoi de golf qui lève en moyenne près de 20 000 $ chaque année pour les personnes atteintes d’insuffisante rénale », indique Nicole Therriault.

2011 marquera un tournant pour la section Outaouais, puisque La Marche aura lieu le 15 mai pour la première fois dans cette région. Aussi, des cafés-rencontres sont organisés depuis peu afin de renseigner les personnes atteintes d’insuffisance rénale sur les recours dont ils disposent pour améliorer leur quotidien.

« Nous sommes ravis que de nouvelles activités soient organisées dans cette section de la Fondation, car nous devons promouvoir la sensibilisation du public au don d’organes et faire évoluer les mentalités », fait remarquer Nicole Therriault, qui voit d’un oeil positif l’arrivée récente d’une nouvelle responsable à la section Outaouais.

Louis Charest (Section Montréal-métropolitain)

Le 28 juin 2004 restera une date marquante dans la vie de Louis Charest. Ce jour-là, pour enfin mener une vie normale comme les autres enfants de son âge, Pénélope, sa fille alors âgée de 4 ans, subit une greffe de rein après un lourd traitement de dialyse qui dura plus de 3 ans.

Conscient de la chance qu’a pu avoir sa fille après cette greffe qui allait changer sa vie, Louis Charest souhaita dorénavant sensibiliser le public à la réalité des maladies rénales et à l’importance du don d’organes.

C’est en 2006 qu’il participe pour la première fois à une activité de La Fondation canadienne du rein. Grâce à Louis Mousseau, alors président de la section Montréal, il entre au début de 2007 au conseil d’administration.

Très vite, en mai 2007, on lui confie la responsabilité d’organiser la 1re édition de La Marche à Montréal, au Parc La Fontaine. Cinq mille dollars ont été amassés. En 2009, il devient président du comité de La Marche de la section de Montréal. L’édition 2010 de La Marche à Montréal fit se déplacer plus de 600 personnes où plus de 80 000 $ furent recueillis pour les personnes atteintes de maladies rénales et pour la recherche.

« La Marche est une occasion unique pour la Fondation de mettre en lumière le rôle crucial que jouent les reins dans notre organisme et l’importance de les garder en santé. C’est aussi un moment privilégié pour sensibiliser le public à la nécessité du don d’organes », rappelle Louis Charest, qui s’impliquera encore cette année pour faire de La Marche 2011 un nouveau succès.

Division du Québec - 2300, boul. René Lévesque ouest, Montréal, QC H3H 2R5 - Tél. : (514) 938-4515 / 1-800-565-4515 au Québec
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001