2009


Lauréats de bourses de postdoctorat
 
Dylan Burger
Institut de recherche de l'hôpital d'Ottawa
Superviseur : Docteure Rhian Touyz

Lauréat d’une bourse de postdoctorat KRESCENT 2009-2012
 
Dylan Burger entreprendra sa recherche postdoctorale encadré par le Dr Rhian Touyz au Centre de recherche rénale de l’Institut de recherche de l’hôpital d’Ottawa, où il étudiera comment les microparticules peuvent induire l’hypertension. Les microparticules sont de minuscules vésicules membranaires libérées dans l’organisme par les cellules mortes. Récemment, on a découvert que les taux de  microparticules dans le sang  augmentent avec certaines maladies, notamment l’hypertension. Ces vésicules membranaires semblent être capables de causer certains troubles majeurs dans l’organisme, comme la coagulation du sang. L’étude des protéines comprises dans ces microparticules et les signaux qu’elles émettent dans les cellules vivantes peut potentiellement aider à développer de nouveaux médicaments pour l’hypertension, ainsi que pour d’autres maladies comme l’insuffisance cardiaque et rénale.
 
 
Sacha De Serres, M.D.
Harvard Medical School
Superviseur :  Docteur Nader Najafian

Lauréat d’une bourse de postdoctorat KRESCENT 2009-2012

Sacha De Serres est néphrologue (université Laval). Il a commencé sa recherche postdoctorale au Bringham and Women’s Hospital de l’université Harvard où, avec une bourse de recherche en immunologie de la greffe au laboratoire du Dr Nader Najafian, il essaiera d’identifier les biomarqueurs du rejet chronique et aigu du greffon, et ce, en observant des cohortes de greffés du rein. Il espère que ses découvertes pourraient contribuer au développement de nouveaux moyens non invasifs pouvant s’avérer utiles dans l’ajustement des médicaments  immunosuppresseurs. Il espère aussi que ces moyens seraient instrumentaux dans les traitements anti-rejet, non seulement chez les receveurs de rein mais également chez d’autres receveurs d’organes. À la fin de sa formation, le Dr De Serres a l’intention de retourner à l’université Laval afin de poursuivre une carrière de chercheur scientifique clinicien indépendant.
 
 
Ghada Kurban
Institut du cancer de l'Ontario
Superviseurs :  Docteure Brenda Gallie et Docteur Michael Jewett

Lauréate d’une bourse de postdoctorat KRESCENT 2009-2012

Ghada Kurban poursuivra son projet de recherche postdoctorale sous la direction des Drs Brenda Gallie et Michael Jewett, et ce, à l’Institut du cancer de l’Ontario situé à l’hôpital Princess Margaret, affilié au réseau universitaire de santé. Son objectif est d’identifier les changements génomiques qui distinguent les petites masses rénales qui se transforment en carcinome à cellules rénales avancé (CCR) et celles qui ne se transforment pas. Le CCR est le type le plus commun du cancer des reins, avec un taux de mortalité  de plus de 33 % au Canada. Son travail déterminera le rôle que ces gènes jouent dans la progression du cancer des reins. À court terme, les résultats obtenus pourraient éviter une chirurgie inutile chez les patients dont les petites masses rénales ne progressent pas. À long terme, cette recherche pourrait bien donner un éclairage conséquent sur les tout débuts du CCR. La cible identifiée pourrait mener à des interventions thérapeutiques à des stades plus précoces, quand le traitement est encore possible.
 
 
Mona Sedeek
Institut de recherche de l'hôpital d'Ottawa
Superviseurs : Docteure Rhian Touyz et Docteur Richard Hébert

Lauréate d’une bourse de postdoctorat KRESCENT 2009-2012

Mona Sedeek poursuivra son projet de recherche postdoctorale sous la direction des Drs Rhian Touyz et Richard Hébert au Centre de recherche rénale de l’Institut de recherche de l’hôpital d’Ottawa.  La néphropathie diabétique est une cause majeure de l’insuffisance rénale. Les processus sous-tendant cet aspect ne sont pas clairs, mais il y a à prendre en considération une production élevée de dérivés de l’oxygène, appelés espèces réactives de l’oxygène. Ces molécules sont toxiques et endommagent de nombreux tissus, y compris le tissu rénal. De nombreuses enzymes produisent des espèces réactives de l’oxygène, notamment une protéine spéciale que l’on trouve dans les reins et que l’on nomme Nox4. Le Dr Sedeek essaiera de déterminer les effets du diabète sur l’expression et l’activité de la Nox4, ce qui peut représenter une cible thérapeutique chez les patients atteints du diabète sucré de type 2.
 
 

 


Lauréats des bourses de nouveaux chercheurs
 
R. Todd Alexander, M.D.
Université de l'Alberta

Lauréat d'une bourse nouveau chercheur KRESCENT 2009-2012
Aide à l'infrastructure KRESCENT 2009-2010

Néphrologue pédiatre au Stollery Children's Hospital, R. Todd Alexander est nouveau chercheur à l’université de l’Alberta. En 2007, il termine un Ph. D. en physiologie cellulaire au Hospital for Sick Children et effectue un postdoctorat grâce à une bourse de recherche KRESCENT à St. Radboud University (Nijmegen, Pays-Bas) sous la direction du Dr René Bindels. Sa recherche vise à mieux comprendre comment le calcium, une fois filtré par les glomérules (petits filtres du rein qui purifient le sang) est réabsorbé dans le sang par l’intermédiaire des tubules proximaux rénaux, qui sont aussi à l’origine de la réabsorption d’une bonne partie du fer, des minéraux, des vitamines, des protéines, etc.  L’étude moléculaire approfondie de la régulation du calcium rénal donnera un nouveau point de vue sur la perte du calcium rénal et sur ses conséquences : calculs rénaux et ostéoporose. Le Dr Robert Todd Alexander, grâce à cette étude, espère trouver de nouveaux traitements à ces troubles.

 

 

The KRESCENT Program is a Strategic Training Program developed and supported by:

                                                    


With additional generous support from:

AMGEN               Baxter Corporation               Merck-Frosst Canada Ltd.             Ortho Biotech              RocheShire BioChem Inc.

© 2005 The Kidney Foundation of Canada